Le 31 décembre 2018, est-ce que vous et votre époux(se) ou conjoint(e) de fait viviez séparément en raison de problèmes médicaux?

Si vous répondez oui à cette question et que vous avez droit au crédit d’impôt de la Colombie-Britannique pour la rénovation domiciliaire pour les personnes âgées ou au crédit d’impôt du Nouveau-Brunswick pour la rénovation domiciliaire pour les personnes âgées, vous et votre conjoint avez tous les deux droit à un crédit allant jusqu’à 10 000 $ pour les dépenses admissibles.

Si vous répondez non à la question, vous avez tout de même droit à ce crédit, mais le montant combiné que vous et votre conjoint pouvez demander ne peut pas dépasser 10 000 $.

Les dépenses admissibles pour ce crédit comprennent notamment les rénovations faites à votre résidence principale ou au terrain sur lequel elle est située dans le but :

  • d’améliorer l’accessibilité à votre résidence ou de faciliter les déplacements à l’intérieur de la maison et sur le terrain;
  • de réduire le risque de blessures qu’une personne âgée pourrait subir dans la résidence ou sur le terrain ou lorsqu’elle accède à celle-ci ou à celui-ci.

Pour consulter une liste complète des dépenses admissibles, visitez le site Web de l’Agence du revenu du Canada. 

Si une personne qui n’habite pas avec vous ou qui n’est pas un membre de votre famille a payé les dépenses admissibles liées à votre résidence principale, vous avez quand même droit au crédit. Vous devez seulement conserver une copie de toutes les pièces justificatives au cas où l’ARC demanderait à les voir plus tard.

Remarque : Si vous demandez sur cette page un montant pour une dépense qui est aussi admissible à titre de frais médicaux, vous pouvez demander à la fois le crédit d’impôt de l’Ontario pour l’aménagement du logement axé sur le bien-être et le crédit pour les frais médicaux pour ce montant.

Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 1 ont trouvé cela utile.