Avez-vous repris la vie commune dans les 90 jours suivant la séparation?

Si vous et votre époux(se) ou conjoint(e) de fait viviez séparément en raison de la rupture de votre relation, mais que vous avez repris la vie commune dans les 90 jours suivant la séparation, vous n'avez pas à vous soucier des incidences fiscales. Cependant, si vous aviez la garde et la surveillance d'une personne à charge et que vous ne viviez pas avec votre conjoint(e) ou qu’il/elle ne subvenait pas à vos besoins pendant la séparation, vous pourriez demander le montant pour personne à charge admissible.

Remarque : si vous et votre conjoint(e) viviez séparément et que vous n'avez pas repris la vie commune dans les 90 jours suivant la séparation, vous devez informer l'Agence du revenu du Canada (ARC) (et Revenu Québec, s'il y a lieu) du changement de votre situation familiale. Ainsi, l'ARC et Revenu Québec pourront être en mesure de déterminer le nouveau montant des prestations et des crédits d'impôt auxquels vous avez droit.

Où puis-je en savoir plus?

Cet article vous a-t-il été utile ?
2 sur 6 ont trouvé cela utile.